Conseils et Astuces

Les bases de la photo

Aujourd’hui les réseaux sociaux se sont tellement professionnalisés que l’on ne peut plus faire l’impasse sur des photos de qualité, esthétiques et soignées, si l’on veut réussir à vendre ses produits. Plus qu’une création, c’est un peu de votre univers que l’on achète, ce dernier doit être reflété par votre identité visuelle, et la photo y occupe une place de choix !

Vos créations peuvent être les plus belles qu’il soit, si vos photos ne leur rendent pas hommage, il y a malheureusement peu de chances que l’on s’arrête dessus. Même si c’est regrettable, c’est la réalité. Nous n’avons pas tout le temps l’opportunité de faire une bonne première impression, alors il ne faut pas manquer cette occasion avec une image sombre, floue et surchargée de détails !

La bonne nouvelle, c’est qu’avec un peu de patience, et d’attention à certains détails, tout le monde peut arriver à faire des photos correctes, tant les nouvelles technologies ont progressé. L’autre bonne nouvelle, est que la simplicité est souvent la clé !

Dans ce premier article, je vous parle des bases de la photo.

1/ DÉDRAMATISER LA QUESTION DU MATÉRIEL

Évidemment, plus le matériel photo est coûteux, plus la qualité de l’image sera au rendez-vous (c’est un peu pour cette raison que l’on y met le prix!). MAIS ! Le matériel ne fait pas tout. Vous pourriez avoir le dernier reflex haut de gamme tout juste sorti entre les mains, si vous ne savez pas vous en servir, vous réaliserez les pires photos que vous n’avez jamais faites . Alors sauf si vous avez vraiment envie de progresser en photo pour votre plaisir personnel et que vous avez du temps à consacrer à lire le guide d’utilisation en long et en large, je vous conseille vraiment de ne pas vous focalisez sur votre matériel . Rappelez-vous, la simplicité est la clé ! Aujourd’hui avec un smartphone milieu de gamme ou un petit compact, on fait de très belles photos et le rapport qualité prix est beaucoup plus intéressant qu’il y a encore une dizaine d’années. Donc munissez-vous de votre appareil photo et concentrez vous plutôt sur les conditions de prises de vue.

2/ LA LUMIÈRE

Je ne vous apprends sans doute rien ici, mais la lumière est la clé de bonnes photos. Cependant il faut apprendre à la doser et à la maîtriser pour obtenir un rendu satisfaisant.

Une photo sous-exposée (trop sombre) est souvent terne, manque énormément de dynamisme et de détails. Les zones blanches sont grises voire bleutées. Les couleurs ne sont pas fidèles à la réalité.

Une photo sur-exposée (trop lumineuse) est souvent trop dure, agresse l’œil et les zones brûlées (les zones tellement lumineuses qu’elles sont uniformément blanches) perdent aussi tous leurs détails.

Photo sous exposée
Photo surexposée
Photo correctement exposée

→ Voici quelques détails auxquels vous devez veillez :

• Pas de lumière directe

Même si l’on cherche de la lumière, il faut savoir la doser ! Ne jamais utiliser une lumière directe sur l’objet à photographier (il sera alors surexposé et perdra en détails). Si vous vous placez à côté d’une fenêtre pour prendre vos photos, utilisez un drap blanc tout simple (mais forcément blanc!) qui diffusera la lumière de manière beaucoup plus douce et homogène sur la scène à photographier.

• Attention aux ombres

Parfois, la lumière est trop dure et provoque des ombres. Ce n’est pas très esthétique et la plupart du temps, on cherche à les éviter (sauf effet d’ombre volontaire et recherché). Pour cela, vous pouvez utiliser un réflecteur, c’est à dire une surface, qui va envoyer de la lumière en direction de l’ombre pour la déboucher. Il peut s’agir d’un petit panneau blanc confectionné par vous même, ou d’un réflecteur trouvé dans le commerce. Attention à ce qu’il ne soit pas trop large car, sauf si vous avez un assistant, il faudra être capable de le tenir en même temps que vous prendrez votre photo.

Que faire si je n’ai pas assez de lumière chez moi ?

Si vous vivez dans un endroit peu lumineux, évidemment il faudra se rapprocher des fenêtres mais cela n’est malheureusement pas toujours suffisant. Vous pouvez également utiliser un réflecteur, vous le placez face à la fenêtre afin de renvoyer davantage de lumière sur votre scène (à la façon d’un miroir).

N’utilisez pas de lumière artificielle car le rendu sera peu esthétique, l’image aura un aspect un peu jaunit, les couleurs ne seront pas jolies et cela se verra immédiatement.

Si vous avez prévu un shooting mais que ce jour là il fait extrêmement sombre, l’idéal est de le reporter à plus tard. Le manque de lumière est souvent difficile à rattraper, et le plus simple est bien souvent de choisir un autre jour, vous aurez de bien meilleurs conditions et au final, votre séance sera beaucoup plus rapide. Vous n’aurez pas à vous arracher les cheveux en retouchant votre photo pour tenter de la rendre plus lumineuse.

Évidemment il existe d’autres astuces plus techniques pour celles qui utilisent un réflex, il n’en sera pas question dans cet article qui s’adresse aux débutants.

3/ LA NETTETÉ

Si publier une photo trop sombre ou trop claire n’est jamais une bonne idée, publier une photo floue est encore plus impardonnable. Cela donnera de vous une image non professionnelle, peu rigoureuse.

→ Voici quelques éléments auxquels vous devez veiller pour avoir une image nette.

• Pas de netteté sans lumière !

En pratiquant la photographie, vous allez très vite comprendre que tout est lié ! Vous vous demandez peut-être parfois pourquoi vos photos sont floues alors que vous n’avez pas bougé ? Il y a de grandes chances pour que cela soit, une fois de plus, un problème de lumière. Lorsque vous êtes dans un endroit trop sombre, la photo ne sera pas nette. Je vous renvoie donc à la première partie de l’article consacrée à la lumière.

• Prendre le temps de faire la mise au point

Lorsque vous prenez une photo, vous visez un point particulier. Même si votre produit est entouré d’autres accessoires à l’occasion d’une mise en scène, vous devez toujours viser VOTRE produit ou votre création. C’est le sujet principal de la photo et il doit être PARFAITEMENT net. Visez donc dans cette direction et attendez que ce soit parfaitement net pour déclencher. Certains appareils vous indiquent par un signal (sonore ou lumineux) que la mise au point a été faite et que vous pouvez prendre photo.

• Stabiliser son appareil

Pour éviter tout flou de bougé, stabilisez bien votre appareil pour qu’il n’y est pas de mouvement lorsque vous déclenchez. Pour cela, prenez votre temps, calez bien l’appareil entre vos mains et tenez le fermement. Une fois que vous avez pris votre photo, attendez 3 secondes pour bouger à nouveau.

Utiliser un trépied

Pour vous assurez une bonne netteté, l’idéal est d’utiliser un trépied. Vous serez alors à l’abri de tout mouvement. Vous pouvez même éviter d’appuyer vous-même sur le déclencheur (ce qui peut provoquer des vibrations, et plus l’ambiance sera sombre , plus le moindre mouvement sera répercuté et risquera de provoquer un flou) en utilisant le retardateur de votre appareil (en général même les smartphone possèdent un retardateur).

Contrôler son image

Prenez ensuite bien le temps de regarder votre photo et demandez-vous si votre sujet (votre produit ou votre création) apparaît de façon parfaitement nette. Vous pouvez même zoomer sur la zone de mise au point avec votre appareil photo ou votre smartphone pour une vérification encore plus précise.
Si ce n’est pas le cas, il n’y a pas de secret, il faut refaire votre image ! Le flou ne se rattrape pas en post-traitement.

4/ L’ANGLE DE VUE

Ici, encore une fois, optez pour la simplicité :

• La vue du dessus

Parfait pour les produits n’ayant que peu de volume : papeterie, vêtements non portés, bijoux…

Veillez absolument à ce que votre appareil photo soit parfaitement parallèle au plan à photographier, dans le cas contraire vous risquez de vous retrouver avec des objets déformés.

C’est une solution simple qui permet de bien représenter une scène complète et qui a aussi le mérite d’éviter d’inclure tout élément non voulu dans l’arrière-plan.

• De face

Ici encore, mettez vous parfaitement face à l’objet pour le prendre en photo. Évitez les cadrages entre-deux (un peu penché , en diagonale, un peu vu du dessus mais pas tout à fait) car lorsque ce n’est pas maîtrisé, le rendu n’est souvent pas très heureux.

Avant de déclencher votre appareil, prenez bien le temps de regarder dans votre écran que les différents éléments (en accordant une attention toute particulière à votre produit) se détachent bien les uns des autres et que vous n’avez pas d’élément non désiré dans le champ. C’est un cadrage que l’on va privilégier pour se rendre compte du volume de l’objet.

Le gros plan

Si votre appareil photo ou votre smartphone le permet, vous pouvez utiliser le mode macro pour faire des photos de détails. Soyez encore plus vigilant sur la netteté !
Ce type de photos est l’idéal pour mettre en valeur les finitions de vos produits.

Je vous propose, pour finir, un petit récapitulatif des points sur lesquels vous devez être vigilant.

Les points essentiels à vérifier :

→ La lumière
– Pas de lumière directe
– Attention aux ombres
– Utiliser un réflecteur si vous manquez de lumière.

→ La netteté
– Toujours faire la mise au point sur votre produit
– Attendre que la mise au point soit faite avant de déclencher
– Stabilisez votre appareil pour éviter tout flou de bougé
– Toujours prendre le temps de contrôler son image une fois la photo faite.

→ Le cadrage
– Quel cadrage correspond le mieux à mon produit ?
– En cas de cadrage vu du dessus, être parfaitement parallèle au plan pour éviter toute déformation.
– En cas de cadrage de face, soyez attentif à tout élément indésirable qui pourrait rentrer dans votre cadrage.
– Pensez aux photos de détails si cela peut représenter un intérêt pour votre produit.

Vous avez envie d’aller plus loin dans l’apprentissage de la photo ? Rejoignez mon groupe privé Facebook crée pour aider les créatrices avec leurs visuels et se motiver à faire des photos.

Vous aimerez peut-être aussi

Commentaire (1)

    Merci beaucoup pour tous ces précieux conseils.
    Je retiens l’astuce du retardateur pour éviter les vibrations et le réflecteur.
    Il faut aussi que je me prenne par la main pour peindre différents fonds pour varier photos.
    Pour avoir de la profondeur j’utilise plutôt mon appareil photo, car avec le téléphone c’est souvent plat (avec le mien). Mais par contre le téléphone réagit beaucoup mieux à la lumière et les couleurs sont plus fidèles.
    Les deux se complètent bien.
    Merci pour tous ces rappels.
    Tiens allez je file faire quelques photos !

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Votre email ne sera pas publié.