Marchés et salons

La to-do list des marchés de créateurs

La date de votre expo approche ? On vous a préparé une to-do list pour bien préparer vos marchés et salons et ne rien oublier. Le décompte à commencé. C’est parti !

J-6 à J-7
Analyser vos besoins

Faire l’inventaire de son stock afin d’évaluer si la production est suffisante pour l’exposition.

Analyser la fréquentation de l’événement. S’agit-il d’une clientèle touristique, d’amateurs d’art, d’habitants du quartier, de CSP+ ou de petits budgets ? Bien connaître la clientèle du marché vous aidera à choisir mieux sélectionner les gammes de produits que vous présenterez sur votre stand. Pour cela, prenez des renseignements auprès des organisateurs de l’événement et des créateurs qui ont participé aux éditions précédentes.

J-4 à J-3
Finir vos dernières créations

▪ C’est le moment de finaliser votre stock, d’apporter les dernières retouches ou de créer quelques pièces supplémentaires si le cycle de production de votre activité est court (bijoux fantaisie, couture, tricot, papercut…)

J-2
Faire une simulation de votre stand

Créer des volumes est essentiel pour être vu par les visiteurs du marché. Eviter donc les stands plats. N’hésitez pas utiliser du matériel de récup. Vous pouvez par exemple créer des niveaux avec des caisses de vin ou habiller votre fond de stand avec une échelle vintage en bois ou un paravent. Les mannequins, portants et porte-manteaux donneront aussi du volume à votre stand.

Un beau nappage uni habillera avec élégance votre stand si vous n’avez pas la chance de posséder un meuble d’exposition fait sur-mesure en bois ou fer forgé. Évitez les imprimés qui nuisent à la visibilité de vos créations et dans une certaine mesure à votre image de marque. De la même façon, les mix de couleurs de nappes sont à éviter.

Les miroirs font parti des indispensables du stand de créateur. La simulation vous permettra de leur trouver une place stratégique et sécurisée sur la table d’exposition.

▪ Créer une petite arrière boutique avec une table d’appoint pour réaliser vos emballages.

▪ Un joli fond de stand attirera l’œil de loin et renforcera la cohérence de votre univers créatif. Vous pouvez habiller votre fond de stand avec des nappes en papier ou recouvrir les grilles de tissu, déplier un rollup, installer une banderole. Et si les créations sont suffisamment volumineuses les exposer en fond de stand.

J-1
Vérifier les fournitures et les basiques

▪ Préparer le matériel d’emballage : papier de soie, pochettes cadeaux, sacs kraft, ficelles, agrafeuse et cartes de visite.

▪ Rassembler l’éclairage : spots, lampes, led, rallonges, multiprises (évitez les halogènes qui consomment trop d’énergie) + votre chargeur de portable.

▪ Amener sur le lieu d’exposition les pré-requis administratifs, extrait de Kbis ou attestation INSEE et assurance, en cas de contrôle de la DGCCRF. Pensez également à emporter votre carnet de facture et à proposer à votre client l’édition d’une facture à partir de 25 euros de commande.

▪ Préparer un fond de caisse, vérifier les piles de votre terminal CB (si vous en avez un) et emporter des piles de rechange.

▪ Participer à un événement, c’est aussi l’occasion d’étoffer sa base de contacts et de prospects. Pensez au combo : cartes de visites , flyers et carnet pour recueillir les mails.

▪ Les journées sont longues et fatigantes quand on expose sur un marché de créateur. N’oubliez pas de vous assurer un minimum de confort en hiver avec des vêtements bien chauds, des chaufferettes pour les pieds et un thermos de votre boisson chaude préférée. Sur les marchés d’été, pensez à emporter votre crème solaire et à vous hydrater régulièrement…sous un parasol.

Le jour J

Votre stand est fin prêt. Maintenant, c’est à vous de jouer !

▪ Soyez accueillant.e ! Ne vous tenez pas en retrait, assis caché derrière votre stand en train de lire. Essayez de rester debout et d’engager subtilement la conversation avec les personnes qui visitent votre stand.

▪ Essayer de consommer une collation sur place afin de faire connaissance et échanger avec les autres exposants.

Gardez le sourire et ne vous laissez pas déstabiliser par quelques remarques désobligeantes (“Mon neveu de 5 ans m’a fait le même pour mon anniversaire” ; “regarde Martine, j’ai compris comment on fait, je te ferais le même le week-end prochain”). On est presque tout.e.s passé par là. Avec le temps, vous trouverez votre façon d’y répondre.

▪ Pensez lors de la journée à recueillir les mails de vos nouveaux contacts, clients et prospects, et à distribuer vos cartes de visites et flyers de façon ciblée

▪ Au cours de la journée pensez à prendre quelques photos de votre stand. Cela vous servira de base pour l’améliorer lors des prochaines expositions.

Et dernier conseil pour la route, n’oubliez pas que les marchés et salons sont avant tout une belle occasion de rencontrer son public, d’avoir des retours sur ses créations, de rencontrer des créateurs, d’échanger ses bons plans et de se construire un réseau…et passer du bon temps et repartir avec de jolis souvenirs.

Cet article a été co-écrit avec Les Marketplaces Créatives.

© photo Victoria Beadies pendant la Rooftop Party organisée par notre partenaire Ipocamp

Vous aimerez peut-être aussi

Commentaires (5)

    Un article ben intéressant qui permet de compléter sa to-do-list car il y a toujours des oublis 🙂

    En voyant le planning je pense que les dates ne sont pas du tout bonne. Personnellement je me prépare des mois à l’avance avant tout marché. Il faut bien au moins deux mois avant avoir une idée du stock et des création que l’on veut vendre. Une semaine avant me paraît impossible. Après je pense aussi que cela dépend du type de création. Si on a des délai de livraison un peu long en matières premières on sera forcément dans le jus.
    Le déroulement est top sinon mais le planning est pour ma part, irréalisable 🙂

    Bonjour Christelle,
    Merci de votre retour. Nous en tiendrons compte lors de la prochaine version de la To-Do list.
    A très bientôt sur les Marketplaces Créatives !

    Merci pour l’article. En lisant le planning par contre, effectivement impossible d’ajuster le stock seulement quelques jours avant l’évènement. PErsonnellement je ne travaille pas à la chaîne, j’invente et imagine chaque pièce, je soigne mes finitions, et je m’organise et planifie plusieurs mois à l’avance…

    Bonjour et merci pour cet article 😉

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Votre email ne sera pas publié.