Marqueterie de paille : décoration d’une table

Moins connue que la marqueterie de bois, la marqueterie de paille gagne à être connue pour ses qualités de brillance, d’élégance et d’iridescence sans commune mesure. Un peu de technique, quelques outils et beaucoup de patience, je vous invite à m’accompagner dans la réalisation d’une table basse aux motifs géométriques permettant d’allier tradition et modernité.

1. le tracé du motif

Tout commence par le tracé du motif imaginé, d’abord sur papier pour se rendre compte des proportions et obtenir un ensemble harmonieux.

Puis je reporte le tracé sur le support, ce qui me permet d’avoir les repères nécessaires pour l’étape de l’assemblage.

2. la sélection des couleurs de pailles

Je choisis les pailles avec lesquelles je vais travailler en faisant des essais à l’aide de mon nuancier.

3. la préparation de la paille

Commence alors le travail de la paille à proprement parler qui consiste à ouvrir la paille à l’ongle.

Une fois ouvert, j’écrase le brin paille avec un plioir en bois pour le rendre lisse et brillant. Cette étape est importante car elle garantit la qualité de la finition.

4. l’assemblage ou placage

C’est l’étape de la réalisation de la marqueterie au cours de laquelle je colle chaque paille brin à brin.

A chaque brin collé, je recoupe chaque paille, à l’aide du scalpel pour ajuster l’ensemble et éviter les chevauchements de paille, inesthétiques et susceptibles de provoquer un décollement dans le temps. Une fois que j’ai recouvert un triangle (tracé en étape 1), je coupe sur les lignes pour obtenir un résultat net et précis.

Et à chaque fois, à chaque brin collé et coupé, je passe le plioir en corne pour chasser le surplus de colle et bien fixer l’ensemble.

5. le nettoyage

C’est la première étape de finition mais en réalité elle commence dès l’assemblage car je nettoie régulièrement le support. Le nettoyage consiste à passer un chiffon humide pour enlever toutes les traces de colle. Il faut une bonne dose d’huile de coude et pas trop d’eau pour ne pas détremper la paille. Je veille à frotter dans le sens de la paille pour ne pas la rayer.

6. le ponçage

Une fois la table débarrassée de ses résidus de colle, j’affine les arrêtes en utilisant la technique du ponçage, d’abord avec un papier à poncer moyen pour couper le surplus de paille puis avec un papier fin qui permet de lisser les bords.

7. le lissage

Ultime étape de finition (comme le nettoyage, je lisse à tout moment et à la fin), je repasse inlassablement plioir et chiffon doux pour lisser l’ensemble et libérer encore plus de brillance.

J’espère que cet atelier virtuel vous aura permis de découvrir la marqueterie de paille. Résumée en 7 étapes, la réalisation complète de cette table représente un peu plus d’une dizaine d’heures. Elle fait partie de ma collection Géométrik que vous pouvez retrouver sur mon site internet et le Corner des Créateurs. Je propose des petites collections ou des pièces uniques et je travaille également sur commande pour des projets personnalisés.

Crédits photos : Marie Dubrulle

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Votre email ne sera pas publié.